Assurance annulation


 

Pour ceux qui voyagent fréquemment ou en cas de grosses incertitudes liées à un départ, l’assurance annulation peut s’avérer être une très bonne protection pour limiter les frais supplémentaires. Quelles sont donc les risques couverts par une assurance annulation ?

Une assurance annulation prend le relais des conditions générales de vente classiques de l’ensemble des agences de voyages et de transports (train et avion). Celles-ci proposent généralement un remboursement du billet avant le départ, et à condition que celui-ci ait été acheté à plein tarif. Selon les agences, il existe parfois des possibilités de remboursement supplémentaires, hors frais de réservation et avec règlement d’un forfait. L’assurance annulation s’applique donc essentiellement à ces cas qui ne sont pas compris dans les conditions de vente.



L’assurance annulation ne fait par exemple pas de différence entre un billet acheté au prix fort ou un billet à tarif réduit. Elle s’applique avant le départ ou après le départ, selon les cas. Pour une assurance annulation de base, seuls les cas de décès (du souscripteur, de l’un des membres de sa famille ou d’une personne accompagnatrice), de maladie et de rechute nécessitant l’immobilisation, ou de licenciement économique sont pris en compte.

Une assurance annulation peut toutefois être plus complète, et offrir un remboursement du billet ou la prise en charge d’un deuxième billet en cas de vol ou de train manqué, ou encore lorsque le voyage est repoussé. Pour ces deux cas de figure, aucun justificatif ne sera réclamé, mais il faudra bien sûr payer un peu plus cher pour disposer de cette couverture supplémentaire. L’assurance annulation étendue peut toutefois prévoir des franchises, et sont soumises à des plafonds qu’il convient de connaître avant de s’engager.