Séjour en Autriche

 


Située au cœur de l’Europe, l’Autriche représente 83.850 km2. Elle est divisée en neuf provinces. Les paysages sont très variés, en allant des régions très montagneuses à l'ouest (les Alpes), jusqu’aux plaines avec un climat continental à l'est du pays. Elle est bordée en partant de la gauche par la Suisse, l’Allemagne, la République Tchèque, la Slovaquie, la Hongrie, la Slovénie et l’Italie. On y compte environ environ 8 millions d’habitants dont plusieurs minorités ethniques ont préservé leur langue maternelle : les Tchèques, les Slovaques, les Hongrois et les Croates à l'est, et les Slovènes au sud. La langue officielle est l’allemand, et, comme souvent, la langue étrangère la plus utilisée est l’anglais. La monnaie est depuis le 1er janvier 2002, l’euro.

La capitale de l’Autriche est Vienne, ville presque totalement excentrée vers l'est, qui, dans les années “rideau de fer”, était un repère d’agents secrets de toute provenance et s’ouvrait pour des échanges entre le bloc communiste et l’Europe de l'ouest... Tout un programme...



On peut se rendre en Autriche par avion, en voiture, en train (selon sa ville de départ, il faudra opter pour le meilleur moyen). Un Allemand de Münich se contentera d’un trajet automobile via Salsbourg, pour aller à Vienne. De France, l’avion est sans doute plus intéressant, mais le train peut être un moyen moins coûteux de se rendre dans ce pays (liaisons Paris-Salsbourg-Vienne, Bruxelles-Linz-Vienne, Zürich-Salsbourg-Vienne (et autres).

Dans les hôtels, les prestations : piscine, bain de vapeur, sauna et jacuzzi sont généralement comprises dans le prix des chambres. Quelques particularités bien typiques à l’Autriche, concernant les locations courte durée ou demi-pension sont à prévoir au moment de la réservation. Les repas sont pris entre 12 et 13 h et entre 18 et 20 h. La consommation d'eau du robinet à table est tout à fait inhabituelle et l'eau minérale, sauf demande, est toujours pétillante. Le petit-déjeuner est souvent un vrai festin : buffets de charcuteries, fromages, confitures et miel, céréales variées (“bio”), yaourts, lait et, bien sûr, une multitude de délicieux pains. Malgré de gros efforts, l’acceptation des cartes de crédit reste marginal en raison des taux relativement élevés demandés par les instituts de crédit autrichiens.